i3, une unité mixte de recherche CNRS (UMR 9217)
en

Institut Interdisciplinaire de l'Innovation

Chargement Évènements
Le séminaire « Politiques environnementales du numérique » accueillera Thomas Beauvisage (Sense, Orange Labs) et Jean-Samuel Beuscart (i3-SES, Télécom Paris)
09 Mars 2023 • 14h-16h • en visioconférence

En soutien avec la grève contre la réforme des retraites, et en accord avec les intervenants, la séance du 31 janvier du séminaire Politiques environnementales du numérique, accueillant Thomas Beauvisage (Sense, Orange Labs) et Jean-Samuel Beuscart (Département SES, Télécom Paris, i3), pour une présentation intitulée « Mesurer l’empreinte environnementale du numérique : enjeux et controverses » est reportée au jeudi 9 mars de 14h à 16h.

 

Le séminaire « Politiques environnementales du numérique » accueillera

Thomas Beauvisage (Sense, Orange Labs)

et Jean-Samuel Beuscart (Département SES, Télécom Paris, i3)

Mesurer l’empreinte environnementale du numérique :

enjeux et controverses

Ce séminaire est organisé par Clément Marquet (CSI, Mines Paris – PSL, i3) et Sophie Quinton (Inria, GDS EcoInfo), dans le cadre du groupe de travail Politiques environnementales du numérique du GDR Internet, IA et Société.

Il est accessible sur inscription et se déroule en visioconférence.

Depuis quelques années, les conséquences environnementales des technologies numériques font l’objet d’une attention croissante [1] remettant en cause la promesse d’une convergence entre transition écologique et transition numérique. Si ces alertes ne sont pas tout à fait nouvelles [2], elles n’ont attiré que récemment l’attention des instances politiques françaises [3]. Cet intérêt des politiques publiques se manifeste alors que l’État et les acteurs économiques investissent massivement dans des projets numériques de grande envergure tels que la 5G, l’intelligence artificielle, le véhicule autonome, l’Internet des objets. Autant de projets dont on ne peut anticiper avec précision les conséquences, mais qui engagent de fait une prolifération d’équipements et de données. Plus généralement, il manque encore une réflexion de fond sur les impacts environnementaux directs (besoins en énergie et en ressources, pollutions, etc.) et indirects (optimisations qui poussent à l’augmentation globale de la production et la consommation, etc.) du numérique.

Les relations qu’entretiennent les technologies numériques à l’environnement sont politiques, au sens où elles sont liées à des choix techniques et économiques effectués au nom de valeurs telles que la disponibilité, la sécurité, la rapidité, le profit… Ces choix induisent des rapports aux ressources naturelles, à la biodiversité, à la santé des êtres humains, qui sont peu visibles aux utilisateur·trices en raison de la facilité apparente avec laquelle l’information circule et de l’utilisation d’un vocabulaire organisé autour de la dématérialisation, du cloud, etc.

Pour en savoir plus

Détails

Date:
09 mars 2023
Heure :
14 h 00 min - 16 h 00 min
Catégories d’Évènement:
,

Organisateurs

Clément Marquet
Sophie Quinton

Lieu

en visioconférence
France + Google Map