i3, une unité mixte de recherche CNRS (UMR 9217)
en

Institut Interdisciplinaire de l'Innovation

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
Thomas Houy: « Quelle réalité derrière le mythe de l’entrepreneur? »
Posté le 6 avril 2017

Un billet paru sur le blog I'M Tech

Derrière le storytelling de l’entrepreneur visionnaire, enfant du sérail ayant l’idée fulgurante du millénaire, se cache une vérité plus complexe et moins glamour. Thomas Houy, chercheur à Télécom ParisTech, démonte les clichés entretenus autour de l’image romanesque du stratège hors du commun. Suite à sa présentation réalisée lors du colloque IMT dédié à l’entreprise, à l’économie et à la société en novembre 2016, il revient avec nous sur la réalité d’un entrepreneur avant tout attentif aux demandes et aux données issues du marché.

À lui seul et même après son décès, Steve Jobs mythifie la figure de l’entrepreneur. Souvent présenté — ou représenté — comme un génie de l’innovation, il incarnerait la puissance du visionnaire, de l’homme providentiel capable d’apporter des solutions aux problèmes d’un monde qu’il serait seul à comprendre. Loin d’être spécifique à l’ancien PDG d’Apple, cette image d’Épinal semble commune aux entrepreneurs en réussite, qui construiraient des stratégies de long terme sur une idée aussi soudaine que "disruptive". Seul problème de cette représentation : elle est erronée.

Thomas Houy, chercheur et responsable de la Chaire sur l’Entrepreneuriat Numérique Etudiant à Télécom ParisTech , étudie les caractéristiques de l’entrepreneuriat contemporain, moteur de la transition numérique. Pour lui, de nombreux clichés sont à démonter. Premier et principal d’entre eux : justement celui consistant à croire que c’est une affaire de visionnaire ; qu’il faudrait presque avoir un don d’ubiquité pour réussir dans l’entrepreneuriat. Sans pour autant considérer que le succès est dû au hasard, il pointe simplement que "l’entrepreneuriat est une boîte quasiment noire. Personne ne peut vraiment prédire les succès. Face à tant d’incertitudes, la stratégie la plus pragmatique consiste à itérer le plus possible avec le marché".

Cette capacité d’itération est accrue grâce au numérique. L’impression 3D permet par exemple de prototyper très rapidement un produit, de le tester auprès d’utilisateurs et de revenir en phase de prototypage tout aussi rapidement si jamais la solution ne convient pas. Mieux encore : les données recueillies sur les utilisateurs de services en ligne sont de véritables baromètres du succès ou de l’échec d’une plateforme. En somme, "il est aujourd’hui beaucoup plus facile de sonder un marché, et de comprendre les utilisateurs" constate Thomas Houy.

Lire la suite

Illustration: By Joi Ito from Inbamura, Japan (Steve Jobs and Bill Gates on Flickr) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons"

Fermer le menu