i3, une unité mixte de recherche CNRS (UMR 9217)
en

Institut Interdisciplinaire de l'Innovation

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
Parution de "L’entreprise, point aveugle du savoir"
Posté le 2 décembre 2014

sous la direction de Blanche Segrestin (CGS), Baudoin Roger et Stéphane Vernac, aux éditions Sciences Humaines. Actes du colloque organisé en 2013  "À qui appartiennent les entreprises", l’ouvrage met en lumière de nouvelles façons de penser l’entreprise et sa gouvernance. L’entreprise est au coeur d’un paradoxe qui apparaît aujourd’hui avec force. Elle est attendue pour développer l’emploi, créer des richesses, participer aux efforts de formation, de développement des territoires, etc. Mais dans le même temps, elle apparaît comme un facteur de risques économiques, sociaux et écologiques majeurs : injustices, exclusion, catastrophes environnementales. Entre le mal et son remède, elle est traversée par de nombreuses contradictions : intérêts privés et bien commun, ancrage local et déterritorialisation, pouvoirs privés et enjeux politiques. La crise économique que nous traversons révèle les effets « toxiques » de l’entreprise à côté de ses prétendues vertus de création. Au coeur de ces conjonctions paradoxales, l’entreprise semble échapper à toutes les sciences, en particulier aux sciences sociales : aucune des représentations de l’entreprise ne résiste à la crise actuelle. Ce constat conduit à l’hypothèse fondatrice de cet ouvrage : la crise serait liée à une crise des représentations de l’entreprise, Symptôme du mal qu’elle traverse, l’entreprise a été réduite ces dernières années à un dispositif strictement financier, dont la finalité était de maximiser une valeur actionnariale. Une telle réduction n’a été possible qu’en raison d’une construction scientifique défaillante, sinon inexistante, de l’entreprise. D’où la nécessité de confronter les sciences sociales avec l’entreprise et de tenter de mettre en dialogue ces disciplines pour appréhender sa réalité d’une manière plus satisfaisante. C’est l’objectif de cet ouvrage, qui regroupe les contributions d’éminents chercheurs en ce domaine. Il propose un cheminement à travers un large champ disciplinaire recouvrant le droit, l’économie, la sociologie, la gestion, mais aussi l’histoire et la philosophie politique. Avec les contributions de : O. Basso, A. Bidet, M-A. Caron, A. Chaigneau, É. Chatel, H. Dumez, O. Favereau, P. Frémeaux, A. Frérot, P. Fridenson, C. Gendron, P.-Y. Gomez, C. Hannoun, A. Hatchuel, P. Le Masson, C. Lemercier, K. Levillain, A. Loute, A. Lyon-Caen, F. Mer, B. Roger, G. Rot, J.-M. Saussois, B. Segrestin, D. Segrestin, S. Vernac, M. Volle, B. Weil, P.-P. Zalio.  

Fermer le menu