i3, une unité mixte de recherche CNRS (UMR 9217)
en

Institut Interdisciplinaire de l'Innovation

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
Madeleine Akrich, médaille d’argent du CNRS
Posté le 1 mars 2016

Madeleine Akrich est l’une des seize lauréates et lauréats 2016 auxquels le CNRS a décerné une médaille d’argent. Cette médaille “distingue un chercheur pour l’originalité, la qualité et l’importance de ses travaux, reconnus sur le plan national et international”. Directrice du CSI de 2003 à 2013, Madeleine Akrich a consacré ses travaux de recherche à deux grands thèmes : l’anthropologie des techniques d’un côté et la question des savoirs profanes de l’autre. Une même question traverse ces deux thèmes, celle de la place que le développement des sciences et des techniques donne / laisse au non spécialiste. Dans le premier ensemble de recherches, elle s’est intéressée à la manière dont le travail d’innovation intègre l’usage et l’usager et, réciproquement, dont l’usager participe à l’innovation : l’objectif était en quelque sorte de rendre compte de la fabrique continue et conjointe des techniques et du monde social. Dans le second ensemble, centré sur la médecine, elle a, en collaboration avec Cécile Méadel, analysé le rôle des technologies de l’information et de la communication dans la constitution possible de formes d’expertise profane. Plus récemment, avec Vololona Rabeharisoa, ses travaux se sont portés sur les mouvements d’usagers et de patients : il s’agissait de décrire la manière dont ils mobilisent les connaissances d’expérience comme les connaissances expertes dans leur travail militant et dont ils contribuent à la production de ces connaissances. Publications de Madeleine Akrich

Fermer le menu