i3, une unité mixte de recherche CNRS (UMR 9217)
en

Institut Interdisciplinaire de l'Innovation

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
Implications du Brexit pour l’innovation et le déploiement de la 5G en Europe par Gérard Pogorel
Posté le 4 juillet 2018

Le comité ITRE (Industrie Transports Energie) du Parlement Européen a organisé un atelier le 19 juin 2018 sur les impacts du Brexit. Gérard POGOREL, chercheur i3-DSES, Professeur d'économie émérite, Telecom ParisTech, était le rapporteur sur les implications du Brexit pour l'innovation et le déploiement de la 5G dans l'UE27. Il a abordé les diverses questions relatives au déploiement de la 5G.

Les normes 5G, les organes de décision de haut niveau, l'UIT, la CEPT, l'ETSI et le 3GPP se situant à l'extérieur et au-dessus de l'UE: aucun changement ne se produira dans l'UE27

La R & D relative à la technologie 5G et les futures technologies radio, le plan de recherche H2020 pourraient être directement impactés. Si nous considérons les participants au Royaume-Uni, nos partenaires i3, une enquête qualitative rapide identifie d'une part des entités comme les universités (Surrey, Bristol, ICL...), BT, BBC, qui sont strictement territoriales. Mais par ailleurs, les opérateurs télécoms tels que Vodafone, O2 (Telefonica), ainsi que les centres de recherche industriels britanniques de NEC (Japon), Samsung (Corée), Interdigital (USA) sont susceptibles de de se délocaliser en Irlande ou sur le continent. Une grande question ici est de savoir si l'implication dans H2020 des entreprises britanniques, des opérateurs et de leurs fournisseurs pourrait être maintenue après le Brexit. Cela dépendra beaucoup du type de relation que le Royaume-Uni établira avec l'UE: des pays de l'EEE comme la Norvège ou des pays comme la Suisse et Israël participent effectivement à des projets de recherche de l'UE, avec un coût. Les géographies de l'industrie sont évidemment touchées. Chaque industrie dispose d'une chaîne de valeur et d'une géographie spécifiques à l'UE27 / Royaume-Uni, comme en témoignent les récentes annonces d'Airbus et de Nissan UK.

Le Brexit présente un grand risque de résultat perdant pour l'UE27 et le Royaume-Uni. Les opinions au Royaume-Uni sont partagées: il est évident que le mantra «Take back control» des Brexiters entre en conflit avec la vision de l'industrie britannique et de la communauté R & D. Nos collègues poussent fortement à maintenir leurs relations avec l'UE27. Mais malheureusement, leurs espoirs pourraient être sacrifiés dans le grand marchandage qui aura lieu à l'automne 2018.

Fermer le menu